Voici un premier retour sur Devoxx 2015. Je vous ai prévu 3 autres articles à guetter dans les jours à venir, qui seront des retours plus détaillés sur les 3 jours que j’ai passé sur le site.

Cette année Devoxx s’est déroulé au Palais des Congrès à Paris et a regroupé plus de 2500 personnes. Une sacrée augmentation par rapport l’an dernier. Une fois de plus, Devoxx était complet un mois avant l’ouverture.

Les grandes tendances, cette année, étaient:

  • Tout ce qui est lié au Big Data et Cloud
  • Docker plus que jamais.
  • Toujours Java 8
  • La sécurité

Les keynotes étaient tous très intéressants cette année. J’ai particulièrement aimé:

« Le futur de la robotique » par Rodolphe Gelin de la société Aldebaran. Je connaissais déjà Nao par le biais de Devoxx4Kids, mais il nous a aussi présenté Pepper et Romeo.

« Un robot peut-il apprendre comme un enfant ? » par Pierre-Yves Oudeyer, chercheur à l’INRIA de Lyon. Il nous a présenté ses projets de recherches et notamment Poppy, le nouveau-né du laboratoire, un robot à la fois open source et imprimable en 3D. L’objectif est d’ouvrir des perspectives de nouvelles activités pédagogiques autour de l’intéraction homme-machine, de la modélisation 3D, de la programmation informatique, de la captation vidéo, de la performance énergétique, etc. Des lycéens bordelais, en STI2D, ont pu interagir avec lui et collaborer sur un projet. L’an dernier, j’ai visité cette filière avec mon fils ainé. Si je devais retourner sur les bancs de l’école, il n’y a pas photo, je choisirais cette filière.

« La problématique du contrôle des technologies de l’information » par Eric Filiol directeur de recherche du laboratoire Confiance Numérique et Sécurité (CNS) ESIEA. Sujet hautement d’actualité avec le Projet de loi Renseignement en France.

« The end of server management : hosting have to become a commodity » par Quentin Adam, le CEO de Clever Cloud. Excellent showman et des slides hilarants.  Il y a déjà un bon retour sur cette présentation sur le blog de Java mind. Aujourd’hui les développeurs créent du business et ne sont plus des simples « techos ». La citation suivante m’a aussi bien fait rire : Devops, c’est la possibilité de dire à un développeur « tu seras d’astreinte quand même!». En bref, c’est la fin des « Oops » car les déploiements se feront dans le cloud.

devoxx 2015 - Quentin Adam

Cette année, j’ai découvert les B.O.F (Bird of Feather). Ceux-ci se déroulent pendant la soirée du  Meet&Greet du jeudi. Les B.O.F permettent de rencontrer et de poser des questions aux développeurs de projets connus. Je suis allée aux BOF de ELK (Elasticsearch, Logstash et Kibana) et Apache Maven, quel avenir ? On discute des problèmes rencontrés et des fonctionnalités que l’on aimerait voir dans les versions ultérieures. C’est vraiment une formule très intéressante.

Mon seul regret est d’avoir loupé certaine conférence car certaines salles étaient petites et vite complètes, et l’amphi parfois très peu rempli.