Ces dernières années, les effets des activités des entreprises sur la société ainsi que sur l’environnement sont devenus de plus en plus préoccupants. Si bon nombre de firmes revendiquent aujourd’hui haut et fort appliquer une politique de Responsabilité Sociale d’Entreprise, comment est-ce que cette approche se traduit au quotidien? Fabrice Giangreco, Directeur général adjoint, revient sur sa vision de la RSE et son application au sein d’AiM.

La RSE conduit les entreprises à se montrer sensibles aux critères sociaux et environnementaux, de même qu’à répondre à des règles d’éthique. Conditions de travail, droits de l’homme, protection de l’environnement, prévention de la corruption, concurrence équitable, intérêts des consommateurs, fiscalité et transparence… Aux yeux de la Confédération helvétique, ces enjeux apparaissent comme « une contribution des entreprises au développement durable ».

Alors qu’être socialement responsable est devenu vital pour les grandes entreprises, constamment placées sous le feu des projecteurs, la RSE n’en est pas moins incontournable pour une PME cherchant à se différencier. En effet, appliquée de manière cohérente, une telle politique permet de consolider sa réputation de manière efficace.

Les thématiques fondamentales de la RSE sont depuis longtemps ancrées au cœur de l’ADN AiM et appliquées au quotidien à travers des valeurs partagées par toute l’équipe. L’entreprise est pleinement investie dans une démarche de qualité et de durabilité, matérialisée par l’accréditation FINMA, la certification ISO 9001 et EcoEntreprise. Les décisions intègrent une réflexion environnementale, sociétale et éthique pour la plus grande satisfaction des clients, des collaborateurs et des partenaires. Fabrice Giangreco, Directeur général adjoint, explique sa vision de la RSE et comment est-ce que celle-ci est appliquée au sein d’AiM.

 

Pourquoi avoir adopté une politique de RSE?

Notre entreprise était reconnue depuis longtemps pour la qualité de ses processus, ce qui était bien évidement un gage de sérieux pour nos clients. Mais ces dernières années, , nous avons constaté que de plus en plus de clients valorisent les aspects de responsabilité sociale de l’entreprise. Parfois, pour de nouveaux clients, ils peuvent même devenir l’élément qui fait pencher la balance dans le choix du prestataire. Nous étions d’ores et déjà impliqués dans ce type de démarche. Alors nous avons décidé de nous lancer dans l’obtention de la certification EcoEntreprise.

Comment cela s’est-il passé?

Très rapidement! En nous entourant des bons prestataires externes pour bénéficier des meilleurs conseils, en tenant compte des nombreuses démarches RSE déjà entreprises chez AiM et grâce à l’implication de la direction et des équipes sensibles à ces thématiques, nous avons obtenu la certification en seulement deux mois.

Sur quels points la société a-t-elle été évaluée?

La certification repose sur trois piliers. Le premier concerne l’aspect écologique. Nous n’avons pas attendu d’entreprendre nos démarches de RSE pour nous soucier de l’impact de notre entreprise sur son environnement! A titre d’exemple, AiM prenait déjà en charge depuis longtemps les abonnements pour tous les employés souhaitant se déplacer en transports en commun. Nous faisons en sorte de favoriser le covoiturage ainsi que le télétravail et ce, depuis près de 10 ans. Ensuite, nous devions prouver la pérennité de la société. Enfin, et c’est le pilier auquel je suis le plus sensible, arrive l’aspect sociétal, le facteur humain. Chez AiM, nous soutenons l’égalité des chances. 30% de notre effectif est composé de femmes, dont une siège à la direction d’une business line, une DRH et une CFO. Il faut l’admettre, cela est un très bon ratio pour une entreprise IT!

Au quotidien, que change une certification EcoEntreprise?

Pour ce qui est de l’aspect socio-environnemental, nous promouvons depuis 10 ans le télétravail par exemple, d’autant que la technologie nous le permet depuis un certain temps! Cette initiative inhérente à la certification EcoEntreprise est très appréciée: elle améliore sensiblement la qualité de vie de nos collaborateurs, tout en préservant la planète. C’est même parfois un critère à l’embauche décisif. Nous disposons également d’un réseau social d’entreprise. Prochainement, nous proposerons à nos collaborateurs une application afin de leur faciliter la vie: welcome pack, documents RH, espace de covoiturage, tout sera à portée de main et accessible n’importe où.

Les entreprises suisses sont-elles encouragées à implémenter des démarches RSE?

Malheureusement, trop peu de sociétés vont aujourd’hui au bout des démarches de ce genre, en particulier dans notre domaine d’activité. Il faut de l’engagement et du concret pour obtenir une certification EcoEntreprise ou Becorp! Certains points d’audit tombent sous le sens, mais il n’est pas facile de remplir tous les critères.

Êtes-vous capable d’identifier les bienfaits d’un telle politique pour vos employés?

Moins de stress, une meilleure balance work/life, une égalité des chances quelle que soit son sexe ou sa couleur de peau… Voilà des facteurs qui constituent un cadre de travail agréable!

Et pour vos clients?

La certification EcoEntreprise leur garantit un partenariat stable. Sans compter que l’aspect sociétal est également un atout: un client préférera toujours travailler avec un collaborateur bien dans son job et bien dans sa peau.

Cette démarche RSE a-t-elle eu des conséquences sur la performance et la compétitivité d’AiM?

La certification nous permet de mettre en lumière des initiatives mises en place chez AiM depuis parfois longtemps. Ce coup de projecteur nous a parfois permis de nous distinguer de la concurrence.