En général, migrer des applications dans le cloud représente un projet complexe; une bonne planification et la préparation des équipes sont les étapes clés à respecter pour vous permettre de faciliter ce projet. Une utilisation des bons outils et le respect des « best practices » vont également vous aider et vous garantir le succès de chacune des étapes clés :

  • Etude
  • Planification
  • Pilote
  • Migration

AiM est un partenaire privilégié de Microsoft, les ingénieurs d’AiM sont certifiés sur les solutions Microsoft avec un focus tout particulier sur : Cloud Productivity, Cloud Platform et Enterprise Mobility.

Le préalable à une migration sécurisée

Il y a plusieurs éléments à prendre en considération avant de vous lancer dans un projet de migration vers Azure.

La première étape est de faire un inventaire de l’infrastructure existante et des VM à migrer. Cette étude doit prendre en compte les dépendances et interactions entre les applications et la configuration réseau. Il faut également avoir une cartographie et une matrice de flux précise du réseau « on premise ».

Le risque conséquent, qu’il est impératif de contrôler, est la prise en compte de tous les éléments du Système d’Information mais également et autant que possible « ce qui est inconnu ». Si vous voulez contrôler et optimiser au mieux cette étape, il faut avoir une documentation d’architecture à jour et complète, ce qui demande un suivi et un engagement important.

Afin de gagner un temps précieux et d’être en mesure de réaliser une étude exhaustive, nous vous préconisons d’utiliser des outils adaptés tel que par exemple Microsoft VM Readiness Assessment.

Si vous souhaitez aller plus loin, il y a un point crucial qui concerne les licences Windows Server et le fait de pouvoir les utiliser dans le cadre de votre contrat EA (Enterprise Agreement). Vous pouvez économiser jusqu’à 40% sur le coût de vos licences dans le Cloud grâce au programme Azure Hybrid Use Benefit.

Pour continuer et préparer au mieux votre migration et sa planification, nous conseillons l’utilisation de la solution Cloudamize. Cet outil permet non seulement de faire l’inventaire de votre infrastructure existante mais également d’optimiser l’infrastructure cible sur Azure tout en choisissant les instances les plus adaptées. Il va permettre également de planifier la migration et préparer le design le plus adapté.

microsoft azure migration

Une fois que l’analyse de votre infrastructure existante est finalisée, il faut déterminer la meilleure méthode de migration et surtout la plus adaptée à votre environnement. Par ailleurs, lorsque l’on évalue la méthode de migration de chaque application, il est important de d’avoir une vision long terme des bénéfices du Cloud.

microsoft azure migration

Le Pilote ou le PoC

La phase de PoC (Proof of Concept) ou de test à blanc est primordiale. Le PoC nous permettra de déterminer en condition réelle le fonctionnement de vos applications sur Azure. Le PoC va permettre de valider les performances réseau, latence, débit mais également l’expérience utilisateurs.

Cette étape est indispensable lors d’une migration, elle va permettre de valider les hypothèses et le design établis lors des phases d’étude et de planification. De plus, durant cette étape nous allons pouvoir valider le processus précis pour la mise en production de votre environnement.

La Migration

On constate généralement les ratios suivants en termes de migration :

  • Rehost : 40%
  • Refactoring : 30%

Pour garantir une migration sécurisée, rapide et sans risque :

  • nous avons mis en place des partenariats spécifiques,
  • nous avons développé une méthodologie basée sur nos retours d’expérience et le meilleur de chaque fournisseur de Cloud.

Migration vers Microsoft Azure

La migration n’est que le commencement de votre chemin vers le Cloud. Une fois la migration effectuée, il faut surveiller et piloter son infrastructure.

Les questions qui se posent alors sont :

  • Comment piloter mes coûts ?
  • Comment optimiser ma consommation Cloud ?
  • Comment assurer la performance, le support de mes applications dans le Cloud ?
  • Comment assurer le monitoring des service natif Cloud (PaaS) ?