Avec son logiciel de CAO Tell Watch, la société AiM propose une solution entièrement dédiée à l'horlogerie. Celle-ci se décline désormais avec une extension conçue comme un lecteur 3D capable de générer des animations en temps réels. Une solution qui devrait lui ouvrir les portes de tous les départements d'une Maison horlogère. Confirmation à l'EPHJ. Par Christophe Roulet, Rédacteur en Chef, HH Journal.

 

Lorsque l’on évoque un logiciel de CAO destiné à l’horlogerie, la réaction est généralement celle d’un haussement de sourcil, synonyme d’incompréhension. De fait, la conception assistée par ordinateur ou CAO est un outil spécifique, ici généralement destiné aux constructeurs en charge du développement de mouvements et de modules horlogers. Autrement dit, une application informatique totalement absconse pour le commun des mortels. Mais ne nous leurrons pas, de nos jours, il n’est pas un seul professionnel actif du côté industriel de l’horlogerie qui pourrait s’en passer. Tous ceux qui travaillaient avec le compas et la règle à calcul sont aujourd’hui des dinosaures. Quant à ceux qui peuvent encore faire l’impasse sur les centres d’usinage à commandes numériques, on les range parmi les artisans-créateurs, autant dire des professeurs Nimbus en voie de disparition.

 

« Un couteau suisse irremplaçable »

C’est précisément pour profiter de cette formidable marche en avant des systèmes d’information dans l’industrie que la société Polysoft a été créée dans les années 1980. Son objectif : face aux mastodontes multitâches qui envahissaient le marché, offrir une solution pensée et développée spécifiquement pour les horlogers, troisième force d’exportation helvétique. Mais de la coupe aux lèvres, le chemin sera plus long et tortueux qu’anticipé. Qu’à cela ne tienne, à force de persévérance, Polysoft  sort son logiciel Tell Watch au début des années 2000, celui-là même que la compagnie AiM Services, repreneur de Polysoft en 2011, pousse aujourd’hui sur le marché. Non sans arguments convaincants. Au rang des références et utilisateurs de Tell Watch, AiM peut en effet citer Chopard Technologies, Montblanc et Zenith. Chez Hublot, on ne tarit d’ailleurs pas d’éloges sur les qualités de cette application, volontiers comparée à un « couteau suisse irremplaçable » par Christophe Lyner, constructeur mouvement au sein de la manufacture.

Lire la suite

technique horlogère - HH Journal