«COVID-19 a un impact sur la vie des gens dans le monde entier. Les restrictions de voyage et les nouvelles règles concernant les grands rassemblements publics ont changé la routine quotidienne de millions de personnes. Au cours des dernières semaines, de nombreux collègues et clients m’ont contacté pour me demander: «Que pouvons-nous faire pour aider?» C’est par ces mots que Jared Spataro, vice-président pour Microsoft 365, s’est exprimé sur le blog de l’entreprise. La mise en place et la généralisation du télétravail est une des mesures-clés pour aider à combattre l’épidémie et la propagation du coronavirus. Le travail à domicile est une des consignes délivrées par l’OFSP, notamment sous la forme d’un manuel destiné aux PME.

Le télétravail n’est pas une nouveauté, beaucoup d’entreprises ont fait le pas, sans contexte d’urgence particulier. «De 2001 à 2018, le nombre de personnes actives occupées qui télétravaillaient au moins une fois par mois a plus que quadruplé, selon des chiffres de l’Office fédéral de la statistique» peut-on lire dans un article publié sur le sujet dans le Temps.

Mais aujourd’hui, la possibilité de travailler depuis son domicile prend une tout autre dimension qui n’est pas juste un «effet de mode» mais une vraie solution, comme le souligne, toujours dans les colonnes du Temps, Olivia Guyot Unger, directrice du service assistance juridique et conseils de la Fédération des entreprises romandes Genève (FER Genève): «Il permet de respecter l’obligation qu’a l’employeur de protéger la santé de ses employés, et aux collaborateurs de continuer à travailler: cela limite à la fois les dégâts sur la santé publique et en termes de productivité économique.» Le coronavirus rebat les cartes et dans son sillage il entraîne aussi des possibilités de changements à plus long terme comme le relève Anne-Marie Van Rampaey, consultante en ressources humaines et management également citée par le Temps, qui voit dans la crise actuelle «une excellente occasion de tester le télétravail pour les entreprises les plus réticentes.»

Pour autant, comment organiser le télétravail? Il faut distinguer d’abord plusieurs formes possibles:

Le télétravail total, qui prévoit que l’employé effectue tout son travail à domicile et qu’il n’a pas de bureau sur son lieu de travail. Cette option permet des économies pour l’employeur en termes de loyer notamment.

Le télétravail en alternance est une formule 50/50, où l’employé effectue une partie du temps à la maison et l’autre dans l’entreprise où il dispose d’une place.

Le télétravail nomade est la possibilité donnée au salarié de travailler lors de ses déplacements, à l’hôtel, dans des espaces publics ou de travail partagé (coworking).

Pour chacune de ces options, des solutions, outils, matériels existent et sont plus ou moins simples à organiser ou installer: mise à disposition d’ordinateurs portables, accès VPN (pour Virtual Private Network), stockage Cloud & logiciels collaboratifs en tout genre. En tant que partenaire stratégique de Microsoft en Suisse, AiM est en contact privilégié avec les équipes locales de l’éditeur. Ce dernier propose une suite d’outils collaboratifs permettant aux salariés d’une entreprise de travailler à distance, parmi lesquels Teams, plateforme collaborative qui allie des fonctionnalités de conversation, de réunion vidéo, d’appel et de gestion de fichiers dans une seule application intégrée. Pour soutenir les entreprises dans cette période critique, Microsoft propose pendant six mois un accès gratuit à la première formule payante de la plateforme collaborative. En tant que partenaire privilégié en Suisse de l’éditeur, AiM est à votre disposition pour vous accompagner dans l’implémentation du logiciel, et vous épauler dans l’ensemble des configurations IT corollaires (accès réseaux, VPN, stockage Cloud…) qui facilitent le travail à domicile. En facilitant la mise en relation virtuelle des équipes par des possibilités de réunions et de communication élargies, nous proposons aux entreprises une alternative aux meetings physiques. Qu’on soit en temps de crise, ou pas!